Formation à la recherche

1.       Implication de l’unité ou de l'équipe dans la formation par la recherche

 

Les étudiants de l’UFR  STAPS de Rouen ont la possibilité de s’inscrire dans deux master différents : un master « STAPS » cohabilité avec l’UFR STAPS de Caen et un master « MEEF » porté par l’ESPE.

 

1.1.   Le Master « STAPS »

1.1.1.    Organisation et effectifs

Il comporte 4 spécialités :

- « Management du Sport » (MDS, ouverte à Caen (C) et à Rouen (R)),

- « Sciences du Mouvement et Ergonomie » (SciME, ouverte à Caen),

- « Education par les Activités Physiques et Sportives » (EPAPS, ouverte à Caen)

- « Evaluation et Optimisation de la Performance » (EOP, ouverte à Rouen).

Ces différentes spécialités s’inscrivent dans la continuité des Licences STAPS caennaises et rouennaises mais sont aussi très largement ouvertes aux étudiants d’autres UFR STAPS et d'autres domaines de formation (Psychologie, Economie, Droit, Sciences de la vie, Sciences de l’Education, Ecoles de Commerce, de Kinésithérapie, d’Ergothérapie, de Psychomotricité, IAE, etc.

Avant 2012, un Master recherche était co-habilité avec des universités du grand ouest induisant des difficultés importantes de coordination et des divergences scientifiques contraignantes. C’est pourquoi il a été choisi de construire un parcours recherche commun au sein des quatre spécialités de master à compter des maquettes 2012-2017. Ce parcours comprend une UE spécifique à chaque semestre de master.

M1S1

 

Obligatoire pour tous (R)

M1S2

 

Parcours recherche (R & C)

M2S3

 

Parcours recherche (R & C)

M2S4

 

Parcours recherche (R & C)

 

Ce Master accueille un nombre important d’étudiants comme en témoigne le tableau suivant :

Parcours Rouen et Caen

2010-2011

2011-2012

2012-2013

2013-2014

2014-2015

Nombre d’inscrits pédagogiques[1] en M1

119

124

132

153

162

Dont en « parcours recherche »

Inexistant avant 2012

17

11

16

Nombre d’inscrits pédagogiques en M2

83

85

73

84

91

Dont en « parcours recherche »

Inexistant avant 2012

9

10

9

 

 

Ces données montrent à la fois l’attractivité de ces spécialités de master mais aussi la difficulté à attirer les étudiants vers la recherche. Toutefois, le travail de sensibilisation réalisé depuis 2012 au sein de l’UE spécifique de master 1, obligatoire pour tous les étudiants et les retours d’expériences des ceux ayant suivi ce parcours crée une dynamique qui accroit le nombre d’étudiants intéressés par celui-ci.

Les maquettes 2012-2017 prévoyaient d’ailleurs un parcours spécifique recherche de Maser 2, « Construction sociale des APS (CCAPS) » qui n’a jamais ouvert, faute d’un effectif étudiant suffisant, désireux de suivre un parcours recherche en sciences sociales liées aux APS. Ce parcours devrait ouvrir pour la première fois pour l’année universitaire 2015-2016.

1.1.2.    Formation à et par la recherche en Master « STAPS »

 

Le Master STAPS co‐habilité pour les universités de Caen et de Rouen s’inscrit résolument dans les dynamiques sociales, politiques, économiques et de santé des Régions Haute et Basse Normandie, principalement en matière de débouchés professionnels et d’activités de recherche dans le champ de l’analyse et de l’étude de l’activité physique et du sport. Il occupe une place reconnue au plan national par l’originalité de ses spécialités. Les échanges internationaux commencent à se développer par l’intermédiaire de la mobilité étudiante et de collaborations scientifiques qui servent de base à ce développement.

Une formation par la recherche est dispensée tout au long du cursus par les enseignants‐chercheurs des différents laboratoires qui présentent des contenus découlant directement des connaissances scientifiques les plus récentes. Cette formation permet aux étudiants de développer des capacités d’accès aux connaissances scientifiques, d’analyse et de raisonnement pour aboutir à l’élaboration de solutions originales et innovantes qui peuvent répondre à des questions qui se posent aussi bien au plan scientifique que professionnel. Ils garantissent des enseignements novateurs qui apportent à nos étudiants une vision plus pertinente des problématiques professionnelles auxquelles ils sont confrontés. La connaissance de la démarche scientifique est exigée pour tous les étudiants Les mémoires professionnels comportent nécessairement une problématique et une méthode pour traiter cette problématique et aboutir à l’élaboration de solutions originales répondant à des enjeux  scientifiques et professionnels. Cette formation à et par la recherche leur permet de se démarquer et constitue un avantage significatif dans les décisions de recrutements des structures publiques et privées qui les accueillent.

 

Les étudiants spécifiquement inscrits dans un parcours recherche bénéficient d’une formation reposant sur trois principes :

  • Les enseignements dispensés dans chacun des parcours constituent le socle disciplinaire sur lesquels prennent appui, au moins partiellement, leurs travaux de recherche (mémoire notamment). Il en résulte une cohérence scientifique au sein du laboratoire et la garantie d’un encadrement spécialisé.
  • une formation à la recherche leur est spécifiquement dispensée (détaillé au 3.1.1)
  • les volumes d’enseignement ont été allégés pour permettre aux étudiants de disposer de temps supplémentaires pour leur recherche bibliographique et leurs lectures et la réalisation de leur travail de recherche au cours du stage en laboratoire.
  • Les étudiants sont intégrés à la vie de leur laboratoire d’accueil (séminaires, doctorales, ..

 

1.2.   Master MEEF

 

Selon le dossier d’accréditation du Master MEEF de l’Université de Rouen : « Dans le cadre de notre ESPE, la formation universitaire aux Métiers de l’Enseignement de l’Education et de la Formation comporte une formation à et par la recherche planifiée sur les quatre semestres du master et qui aboutit à la réalisation et à la soutenance d’un mémoire de master dont l’évaluation ne peut être compensée.

Cette formation, qui doit être progressive, doit tenir compte d’une part des échéances du concours en M1 et d’autre part de la réalisation d’un travail valorisé par le mémoire en M2. La relation entre formation professionnelle et formation à et par la recherche est au cœur de cette formation MEEF. (…) Comme dans les Masters « Recherche », le S1 aura vocation à être un semestre d’initiation à la recherche où les méthodes, les références bibliographiques ou les épistémologies abordées resteront générales. En S2, l’étudiant devra choisir une orientation qui lui permettra de démarrer concrètement un travail de recherche validé par un document qui servira de base au futur mémoire. L’idéal dans la cohérence de l’année de M1 est que ce travail, sans être une préparation au concours, soit culturellement et scientifiquement en rapport avec les exigences de celui-ci. En Master 2, la mise en œuvre du travail de recherche devra se situer très directement en relation avec l’Enseignement, l’Éducation et la Formation. (…)

 

 

1.3.    La formation doctorale

La formation des doctorants du CETAPS se réalise au sein de l’Ecole Doctorale « Homme Société  Risques et Territoires (HSRT) » (ED 556) de l’Université de Rouen.

L'ED 556 HSRT est née le 1er janvier 2012 de la fusion d'une partie des Ecoles doctorales 68 (Caen-Le Havre) et 350 (Rouen). L'ED HSRT est portée par l'Université de Caen Basse-Normandie sur le plan quinquennal 2012-2016. L'Université de Rouen assurera la coordination lors du prochain plan. Elle fédère, à l'échelle de la Comue Normandie Université, 15 équipes (8 à Caen, 6 à Rouen et  1 au Havre), représentant un potentiel de 105 titulaires d'une Habilitation à diriger des recherches (HDR) et de 310 doctorants. Elle regroupe les disciplines principales suivantes : géographie, sciences de l'éducation, psychologie, sociologie et sciences du sport.

 

Elle propose des séminaires de recherche à destination des doctorants notamment en méthodologie de la recherche, sur le financement e la recherche et la professionnalisation à l’issue du doctorat.

A cette formation par l’ED s’ajoute des séminaires de laboratoire et la participation aux Doctoriales. Un regain d’étudiants vers la recherche semble s’affirmer. Pour l’heure le CETAPS recrute 50% de ses doctorants hors filière STAPS Rouen.

 

 

2010-2011

2011-2012

2012-2013

2013-2014

 

Nombre de doctorants nouvellement inscrit

 

 

 

 

Nombre de diplômés de M2 EOP ayant poursuivi en doctorat

 

 

5

2

 

Nombre de diplômés M2 MDS Rouen ayant poursuivi en doctorat

 

 

1

1

 

1.3.1.    Financements

50% des thèses du CETAPS sont financées (2 bourses Nivea, 3 bourses CIFRE, 5 allocations ministère, 1 Erasmus, 2 INSEP, 4 allocations régionales). Les autres doctorants inscrits sont des professionnels (professeurs d’EPS, sportifs haut niveau, collectivités territoriales).

1.3.2.    Publications et activité recherche

Une politique de publication dans les revues indexées et associant souvent le directeur de thèse est active au sein du laboratoire. Les bases d’indexations sont présentées en séminaire et lors des Doctoriales. La politique de chercheurs invités ou de cotutelles européennes et internationales va en ce sens.

1.3.3.    L'école doctorale ED 556 Homme, Sociétés, Risques , Territoires

1.4.   Ouverture internationale

À ce jour, des conventions ERASMUS sont actives avec l’université de Sheffield et Cork (UK), Lausanne (Suisse), Porto, Vila‐Real et Rio Maior (Portugal), Madrid, Grenade, Alicante et Las Palmas( Espagne) ; en dehors du programme ERASMUS, nous avons également des accords avec les USA, le CREPUQ (Canasa), l’Australie (QUT, Brisbane), la Nouvelle Zélande (université d’Otago) et le Maroc (IRFC Rabat, Académie Mohammed VI de Football, Institut Royal Mohammed VI du Handicap).

Les points forts viennent de l’existence d’un réseau bien installé et pérenne, garantissant la qualité des échanges, notamment lorsqu’une poursuite en thèse est envisagée. L’existence de ce réseau nous amène à étudier la mise en place d’un Master Européen ERASMUS Mundus. Les points faibles sont (i) le manque de correspondance entre les programmes d’étude des différentes universités partenaires ; (ii) la difficulté d’organiser des stages à l’étranger quand les modalités d’évaluation sont différentes entre les universités. Au final les mobilités en Master ne dépassent pas 2 à 4 étudiants par an à l’UFR STAPS de Rouen.

6 à 8 étudiants étrangers ont suivi le master EOP à Rouen depuis 3 ans, une relation forte avec l’institut Moulay Rachid de Rabat permet aux meilleurs étudiants marocains de s’inscrire dans le master recherche. De même, le master management à accueilli des étudiants chinois (2), russe (1), polonais (1), gabonais (1) sur ce quadriennal.

 

 

1.5.   Synthèse de l’auto-évaluation

 

Le dossier d’autoévaluation du Master STAPS déposé à l’HCERS fait état des points forts et points faibles suivants relatifs à la formation à et par la recherche :

 

Points forts : La formation à et par la recherche permet l’acquisition de compétences (qualités de questionnement, d’analyse, de synthèse, de rigueur) hautement transférables à d’autres domaines, notamment professionnels.

Cette formation est dynamisée par le renouvellement important des EC dans les laboratoires aussi bien à Caen qu’à Rouen. Elle s’appuie d’une manière générale sur des équipes de recherche bien établies.

La plupart des étudiants en thèse sont financés.

Point faible : Il faut noter que peu d’étudiants chosisissent le parcours recherche et poursuivent en doctorat. Ceci s’inscrit dans un contexte général dans lequel les étudiants se détournent des métiers de la recherche. 

Il faut noter cependant que la co-habilitation Caen-Rouen permet de faire vivre le parcours recherche avec des effectifs qui, il est vrai, sont sur le « fil du rasoir ». En l’occurrence, ils sont suffisants pour faire fonctionner les cours spécifiques recherche et en même temps ne sont pas trop importants par rapport aux possibilités d’obtention d’allocations de recherche (1 à 3 par an).

Il est sans doute nécessaire de penser la formation à la recherche vers d’autres secteurs que les structures académiques concernant notamment l’établissement de bourse CIFRE. Les laboratoires COMETE et CETAPS ont déjà réalisé ce type de montage. Cela doit être poursuivi.

L’élargissement des partenaires soit au niveau local (Caen et Rouen en se tournant vers d’autres composantes) soit au niveau des régions voisines vers les UFR STAPS (Brest, Rennes, Le Mans par exemple) doit être envisagé avec une faisabilité qu’il est difficile d’évaluer à l’heure actuelle.

 

[1] Un inscrit pédagogique est un étudiant qui, au-delà d’une inscription administrative, est inscrit dans un module pédagogique d’une année de la formation. Il est alors considéré ici comme inscrit pédagogique de cette année de formation.