OMERP

Projet SEINARI, Dispositif de Maturation Académique et de Transfert de Technologie Haut-Normand 2013 : Outils et méthodes d’évaluation de la régulation posturale

Acronyme : OMERP

 

Ce projet consiste à concevoir des outils et méthodes d’évaluation de la régulation posturale dans des situations où cette posture est perturbée afin d’analyser les habiletés perceptivo-motrices mise en jeu, à des fins d’entraînement, d’apprentissage et de réhabilitation. Ce projet présente des enjeux pour les secteurs de la santé et du bien être, la qualité de vie et les activités physiques. Le produit ou la technologie à valoriser à travers ce projet concerne un robot adaptable aux mouvements de la personne pour analyser la dynamique de la régulation posturale. Enfin, plusieurs applications sont envisagées : Il s’agit de concevoir (i) un outils d’évaluation avec des perspectives de réhabilitation fonctionnelle visant à dépasser les évaluations médicales traditionnelles, et (ii) un outils d’entraînement pour les professions s’exerçant en milieu instable (e.g., pompiers, marins, militaires, hôtesse de l’air, sportifs).

En fait, la question du déséquilibre et de la chute concerne plus de 30 % des personnes âgées de plus de 65 ans et les récidives posent des questions à la fois de santé et d'autonomie. Mais au delà de ce public spécifique, elle concerne aussi des professions particulières en milieu instable, la pratique sportive, ainsi que notre autonomie dans la vie quotidienne (usage des transports en commun) ou la réadaptation post-opératoire. Dans ce cadre deux aspects semblent fondamentaux : évaluer la posture des personnes et proposer des méthodes pour en améliorer l'efficience. L'objectif premier de ce projet est de mettre au point un outil global d'évaluation (méthode ET matériel) au contrôle postural selon l’approche des systèmes complexes et dynamiques qui dépasse les limites de l’approche cognitiviste communément employée dans le domaine.

En effet, la plupart des études et des dispositifs d'évaluation qui portent sur les perturbations de l'équilibre utilisent des plateformes de force et des perturbations posturales appliquées au tronc. Face à ces contraintes, l'être humain dispose de deux réponses inégalement efficaces : la régulation ou faire un pas (ce qui dans de nombreuses circonstances peut ne pas être adapté). En cas de déséquilibre, si aucune des deux réponses n'est appliquée apparaît la chute. Celle-ci pourrait être, en de nombreuses circonstances, évitée grâce à une régulation suffisamment précoce et efficacement mise en  œuvre. L’originalité d’une approche basée sur les systèmes complexes est de comprendre comment nous arrivons et apprenons à repousser ce moment de chute (ou de premier pas) face aux contraintes de l'environnement, de l'évaluer, et éventuellement de l'entraîner. Dans cette approche, on considère alors que la régulation émerge de l'interaction de contraintes (Newell, 1986) que sont (i) la tâche à réaliser, (ii) l'environnement et (iii) l'organisme. Le contrôle postural ne consiste alors pas en une recherche permanente d'une minimisation des oscillations mais en un compromis permanent entre la réalisation de la tâche et la stabilité. Au final, évaluer la posture telle qu'elle est réellement mise en jeu dans la vie quotidienne nécessite à la fois de mettre en jeu une tâche supra-posturale, de déséquilibrer le sujet, et d'accéder à la cinématique motrice (et non seulement aux indices cinétiques comme le propose la posturographie). Aussi, ce projet vise à proposer (i) un outil : robot perturbateur d’équilibre, et (ii) une méthode : analyse de la régulation posturale selon l’approche dynamique des coordinations motrices lors d’une tâche supra-posturale de suivi de cible (Bardy et al., 2002), durant laquelle la régulation posturale est perturbée.

Bibliographie

Bardy, B. G., Oullier, O., Bootsma, R. J. & Stoffregen, T.A. (2002).  Dynamics of human postural transitions. Journal of Experimental Psychology, 28 (3), 499-514.

Newell, K. M. (1986). Constrainst on the development of coordination. In M. G. Wade & Whiting H T (Eds.), Motor development in children: aspects of coordination and control. : Martinus Nijhoff. 341-371