PUBLIC Seine Aval 5

PUBLIC

Quelle association du public pour aménager les milieux naturels de l’estuaire de la Seine?
 
Coordination :Sophie Allain
 
Equipe(s) impliquée(s):
- Consultante, Sophie Allain INRA
- CETAPS E.A. 3832 – Université de Rouen – Olivier Sirost (10 393.76 euros)
Equipe du CETAPS: Cheree Bellenger, Charly Machemehl, Barbara Evrard
 
Résumé du projet :
La proposition vise à répondre à la question formulée par le GIP Seine Aval (mieux comprendre pourquoi, comment et jusqu’où l’association des publics concernés peut aider à concevoir et mettre en œuvre des projets d’aménagement des milieux naturels à différentes échelles, depuis des sites locaux jusqu’à l’estuaire dans son ensemble) en s’appuyant sur un cadre de compréhension global, qui amène à étudier la question de la participation du public dans les processus décisionnels d’aménagement des milieux naturels en relation et en continuité avec le développement d’intérêts communs à agir entre les porteurs de projet et le public, ainsi qu’avec une recherche de meilleure intégration des populations dans leur milieux de vie. Un tel cadre d’analyse conduit à penser et à élaborer des méthodes d’investigation qui permettent de décrypter les situations d’étude sous un angle interactionniste et dynamique, dans l’optique de saisir dans leur complexité et en continuité l’ensemble des questions et phénomènes sociaux en jeu et de faire le lien avec l’action.
La proposition s’organise plus précisément autour de trois étapes de travail :
 
* Etape1 (Tâche 1)
- Caractérisation des modalités d’association du public dans les situations d’aménagement desmilieux naturels de l’estuaire de la Seine : compte tenu de la diversité des modalités d’association du public identifiée dans le premier travail de repérage réalisé et de rapports au public très différents selon les porteurs de projet, il s’agit tout d’abord d’accéder à une caractérisation d’ensemble qui permette à la fois de mieux saisir concrètement comment le public est associé dans les situations d’aménagement des milieux naturels de l’estuairede la Seine, et de mieux comprendre les politiques et attentes des porteurs de projet en matière d’association du public ;
 
* Etape 2
– Cette étape s’organise autour de deux tâches
- Tâche 2 : Analyse approfondie d’expériences d’association du public dans des situations d’aménagement des milieux naturels : sur la base de l’analyse précédente, quatre à six cas seront retenus pour faire l’objet d’une analyse plus approfondie. Il pourra s’agir d’expériences d’association du public déjà réalisées dont on souhaite tirer des enseignements, ou bien de situations où un projet est à concevoir (ou bien à faire évoluer) et où le porteur de projet souhaite impliquer le public. L’objectif de cette analyse approfondie sera d’appréhender chacune de ces expériences du point de vue des différentes catégories d’acteurs concernés et de saisir la problématique de l’association du public dans toutes ses dimensions, en appréhendant la continuité entre relations ordinaires aux milieux naturels,
développement d’un concernement, participation à un processus décisionnel et émergence d’un intérêt commun à agir ;
- Tâche 3 : Analyse des "passeurs" de nature : il est possible d’identifier dans l’espace estuarien plusieurs figures emblématiques, représentatives de groupes sociaux acteurs (gestionnaires, éducateurs, préleveurs... de nature). Ils peuvent constituer des interfaces utiles à des minorités agissantes (chasseurs, pêcheurs, cueilleurs, naturalistes) composées de professionnels et de passionnés, se situant aux seuils des espaces naturels sensibles et des pratiques anthropiques. L’objectif sera ici de mieux comprendre les rôles joués par ces passeurs et leur impact auprès des populations et d’examiner le rôle qu’ils pourraient jouer dans les projets de restauration. Il s’agira de recueillir le témoignage de ces acteurs particuliers, en les considérant comme des relais, voire des points d’ancrage, indispensables, dans l’éducation à l’environnement, la compréhension des actions d’aménagements par les populations et l’explicitation des demandes sociales et culturelles inhérentes au « désir de nature » contemporain.
 
* Etape 3 (Tâche 4)
– Analyse des conditions d’émergence et de mobilisation d’un public concerné par l’aménagement des milieux naturels à l’échelle de l’estuaire : sur la base des analyses précédentes, il s’agira alors de comprendre ce que peut signifier une association du public en matière d’aménagement des milieux naturels à l’échelle de l’estuaire et d’analyser s’il est possible de faire émerger et de mobiliser un public dans ce domaine et à cette échelle, et selon quelles modalités.
 
Fin des travaux de recherche: Janvier 2016
Zone(s) d’étude(s): Estuaire de Poses à l’embouchure
 
Lien: seine-aval.crihan.fr