Structure recherche

Présentation

Cette période s’est caractérisée par un changement à la direction du laboratoire. Le Pr. Didier Chollet ayant été élu VP CEVU, puis VP recherche a démissionné de ses fonctions de directeur du CETAPS. Suite à un conseil de laboratoire et à un vote c’est le Pr. Olivier Sirost qui a été élu directeur du laboratoire et le Pr. Régis Thouvarecq directeur adjoint au 1er septembre 2012.

Cette nouveau cycle de vie du CETAPS a été marqué par une clarification du terme TRANSFORMATIONS de l'acronyme du laboratoire CETAPS. Les transformations des Activités Physiques et Sportives sont désormais éclairées par l'examen des processus écologiques mis en jeu dans les APS. Un sémaire pluridisciplinaire met en commun ces paradigmes, méthodes et objets. Les projets collaboratifs du laboratoire (financés pour l'essentiel) s'inscrivent dans cette démarche et relèvent de 4 grands milieux. Enfin, ces travaux s'ouvrent à la société civile via un Observatoire Régional de la Qualité de Vie (ORV).

 

 

PROJET DE LABORATOIRE CETAPS E.A.3832

 Déposé dans le cadre du CPER 2014-2020

1- Bilan et objectifs

Le laboratoire CETAPS est à un tournant de son activité de recherche et de son futur positionnement à la fois dans le tissu régional et son affichage thématique. La dernière évaluation du laboratoire a insisté notamment sur l’affiche lisible du laboratoire et sur la collaboration de ses enseignants chercheurs comme perspective d’avenir. Plusieurs réunions de laboratoire se sont tenues et le CETAPS a été présent dans les réunions scientifiques menées lors des commissions de recherche et des GRR.

 

Enjeu thématique : Passer de l’étude des transformations des activités physiques sportives et artistiques (APSA) à l’écologie du sport. Lancement d’un colloque, d’un séminaire et publication d’un manifeste.

Enjeu de structuration scientifique interne : Passer d’une structuration en deux axes à une structuration par grands projets collaboratifs (Projet 1 : APSA et milieux techniques ; Projet 2 : APSA et milieux naturels ; Projet 3 : APSA et milieux experts ; Projet 4 : APSA et milieux urbains). Ces projets seront étayés sur les conventions de recherche du laboratoire, la relance du vivier de doctorant et postdoctorants.

Enjeu de valorisation : Mettre en place un observatoire « Sports, loisirs, activité physique et qualité de vie » co-piloté par le CETAPS et l’UFR STAPS.

Enjeu d’évolution régionale : Continuer à positionner le CETAPS au cœur des GRR (SER, TLTI, Culture et Société), du PRES (collaborations avec Caen : séminaire, master, projets de recherche, thèses), des programmes de recherche (Seine Aval).

Enjeu de GRH interne : Assurer le remplacement de trois PU du laboratoire (B. Lefevre, A. Loret puis D. Chollet), étoffer le nombre d’E.C. (recrutement de MC et besoin d’un IR pour l’observatoire), assurer un secrétariat performant (cadre B remplaçant un cadre C, et pérennisation du ½ poste L. Bello).

Enjeu d’affichage : Création d’un site web propre au laboratoire et à l’observatoire (avec lettre trimestrielle). Etre le laboratoire français et européen scientifiquement identifié (collaboration, publications, manifestations) sur l’écologie du sport.

Enjeu matériel : Améliorer le bâtiment CETAPS (ajout de bureaux, salle d’archives, salle de manip.) et politique informatique (serveur, données, équipements types).

 

A/ Les paradigmes écologiques seront discutés lors d’un colloque fin 2013/début 2014 organisé par le CETAPS. On y sera particulièrement attentif aux pistes théoriques suivantes :

  • Développement soutenable et anthroposystème (C. Lévêque) ;
  • Ecologie humaine (notamment développée dans la lignée de R.E. Park et R. McKenzie) ;
  • Oecoumène et mésologie (A. Berque) ;
  • Enaction, écosophie et connaissance incarnée (Naess, Varela, Bateson, Durand).

Ils seront ensuite publiés sous forme d’un manifeste original et serviront d’assise au séminaire de laboratoire.

 

B/ Le laboratoire se réorganise autour de 4 grands projets collaboratifs axés sur l’étude de milieux spécifiques.

 

Milieu 1 : APSA et milieux techniques 

Il s’agira ici de voir comment les environnements techniques transforment l’activité sportive (ex. projet Décathlon de D. Chollet sur les combinaisons des nageurs), mais aussi comment les NTIC changent le rapport au sport et à l’activité physique. Un projet centré sur la santé et les jeux vidéo sportifs associant physiologistes, psychologues, sociologues et sciences du management est en cours de réalisation (construction d’ANR, projet avec l’ARS, participation à l’IRISH).

 

Milieu 2 : APSA et milieux naturels

Les pratiques sportives dans la « nature » connaissent un engouement sans précédent. Le CETAPS en a fait sa spécialité en s’impliquant fortement dans les programmes de recherche Seine Aval et Liteau, mais également dans le cadre du GRR SER (postdoctorat, allocations doctorales régionales). Un projet collaboratif sur le plein air et les passions naturalistes associe actuellement des chercheurs en histoire, sociologie et anthropologie (montage d’ANR, allocation de recherche doctorale, contrats).

 

Milieu 3 : APSA et milieux experts

Les paradigmes écologiques permettent d’appréhender de manière dynamique les processus d’apprentissage dans les milieux éducatifs (école, associations) et du sport de haut niveau (clubs, entraînement, compétitions). Plusieurs contrats de recherche et thèses sont actuellement en cours au CETAPS. Un événement scientifique appréhendant les notions d’expertise et d’expérience est en projet.

 

Milieu  4 : APSA et milieux urbains

Dans le cadre de l’IRISH, des relations franco-canadiennes et du programme Seine-Aval, le CETAPS se positionne de manière originale sur les milieux urbains. On y étudie en particuliers les questions de conversion (friches, bâtiments industriels, terrains contaminés… transformés en espaces de loisirs), de ludicisation (rendre la ville ludique : foire saint romain, vivacité, Armada, berges de Seine, éco quartiers, équipements sportifs…) et de culturalisation de la nature (trames bleus et vertes, rurbanisation, terroir, espaces naturels protégés). Un dépôt de projet dans la phase 5 du programme Seine Aval est en cours de réalisation.

 

C/ Le laboratoire CETAPS se positionne fortement en lien avec le tissu social régional et national (collectivités locales, milieu associatif, instances de santé, milieu professionnel et industriel…). Outre la réalisation en cours d’un site internet propre, un observatoire valorisant les recherches et expertises du laboratoire et son lien avec l’UFR STAPS est en projet. L'Observatoire Régional de la Qualité de Vie s'appuie sur une mise en réseau des observatoires régionaux (ARACT, OR2S, ORT, GIPSA, CROS, DRJSCS, CRAJEP...) appuyé dans sa démarche par le CESER Haute Normandie. Il propose également de mettre en place une méthodologie d'appréhension de la qualité de vie en région à partir de la construction d'indicateurs et de scénarii (colloque avec les partenaire en mars 2016).